savez-vous que... la canne à sucre produit de l’énergie

Un dixième de l’électricité de l’île

Durant la campagne sucrière, la canne à sucre permet de produire de l’électricité grâce à la bagasse. Cette biomasse est utilisée comme combustible dans les centrales thermiques du Gol et de Bois-Rouge depuis 1995. Inventé à La Réunion, le système de bi-combustion bagasse-charbon des centrales thermiques a  été transposé dans de nombreux pays.

La canne à sucre produit à la fois une denrée alimentaire et une source d’énergie renouvelable essentielle. Elle produit 1/10ème de l’électricité de l’île grâce à la bagasse.

Aujourd’hui, plus que jamais, l’une des grandes problématiques mondiale est de pouvoir allier production alimentaire et énergie.A la différence d’autres cultures la canne à sucre permet d’ajouter à la production alimentaire, la production d’énergie renouvelable sans que ces dernières ne  soient mises en concurrence.

2ème source d’énergie renouvelable après l’eau

Cette production place la bagasse comme 2ème source d’énergie renouvelable à La Réunion après l’énergie hydraulique. Chaque année ce sont en moyenne 537 000 tonnes de bagasse qui sont consumées pour produire 277 GWh d’électricité et ainsi éviter l’importation de 138 000 tonnes de charbon.

 

 

Lutte contre le réchauffement climatique

En utilisant la bagasse pour produire de l’énergie, La Réunion s’est donc inscrite, 5 ans avant le protocole de Kyoto, dans la réduction d’émission des gaz à effet de serre. En 2009, cette contribution à la lutte contre le réchauffement climatique a été reconnue par l’Etat. La bagasse a alors obtenue officiellement le statu de biomasse à part entière. Désormais cette valeur économique est prise en compte par EDF et permet de valoriser le travail des planteurs et de l’ensemble de la filière pour notre environnement.

 



Voir les commentaires

  1. Emmanuel dit :

    C’est vrai que quand on parle d’energie renouvelables, on pense plutôt au vent et au soleil. Quand on voit ces chiffres, on se dit que l’eau et le vivant sont sans commune mesure avec ces « nouvelles énergies ».



  2. Ecolo dit :

    Il y a la canne mais pas que ! On peut aussi faire de l’énergie avec d’autres biomasses comme les feuilles, les céréales, la paille et d’autres…



Réagissez : 2 commentaires