savez-vous que... la canne à sucre a de multiples ressources

Bernard Siegmund – ERCANE

Valoriser la ressource canne

« eRcane travaille depuis toujours à améliorer les revenus tirés de la canne par les planteurs et les industriels, en sélectionnant des variétés toujours plus performantes. Nos critères de sélection ne portent plus seulement sur la quantité de sucre contenue dans le végétal : la valorisation de la bagasse dans les centrales thermiques et le paiement de la valeur de l’énergie produite, ces dernières années, nous ont conduit à prendre en compte de manière différente le taux de fibre.

eRcane s’investit désormais dans des programmes de recherches visant à valoriser diverses molécules de la canne à sucre, notamment des acides organiques qui pourraient se substituer aux molécules de base de la chimie pétrolière pour développer la « chimie verte ».

De même, la bagasse est étudiée dans toutes ses composantes (lignine, cellulose, hémicellulose), qui demain sont susceptibles d’alimenter d’autres filières que la transformation en énergie électrique.

La Réunion est particulièrement active dans ces recherches qui associent de nombreux laboratoires, sur l’île, en France métropolitaine et à l’étranger. Si la valeur principale extraite de la canne reste le sucre, cette dernière donnera, demain, d’autres produits qui s’ajouteront aux revenus sucriers.

eRcane cible plus particulièrement des valorisations sur des marchés de niche, adaptées aux dimensions de la filière locale. »

Bernard Siegmund est Directeur d’eRcane, centre de recherches qui accompagne depuis 1929
 le développement de la filière 
canne-sucre,
 par la sélection de nouvelles
 variétés
 et des travaux de recherches génétiques, agronomiques
 et technologiques.



Voir les commentaires

  1. Gilbert dit :

    La Réunion peut être fière d’avoir des ambassadeurs comme ça à l’étranger !



Réagissez : un commentaire