savez-vous que... la canne à sucre est le pivot de l’agriculture réunionnaise

Pilier de la sécurité alimentaire

Pivot de la diversification agricole

La canne à sucre permet à l’agriculteur de sécuriser son revenu agricole et de prendre un risque de diversification vers d’autres cultures moins résistantes aux intempéries ou dont les cours sont plus fluctuants. Elle permet également la pérennisation des filières d’élevage en assurant un exutoire incontournable pour les effluents d’élevage, et en contribuant à l’alimentation des bovins par la paille de canne et la mélasse. Les 12 000 hectares consacrés à l’élevage et à la production de fruits et légumes permettent de couvrir 80% de la consommation en produits frais de La Réunion.

Remettre en culture 8 000 hectares de friches agricoles permettrait d’asseoir la sécurité alimentaire de l’île et de conforter les filières agricoles d’exportation, structurantes de l’île.

Sécurité de revenu

La canne à sucre est très résistante aux intempéries. En cas de cyclone, la production est bien sûr affectée mais de manière modérée (20% maximum sur l’ensemble de l’île) alors que d’autres cultures sont totalement détruites. Cette forte résistance est une garantie de revenus pour l’agriculteur lui permettant de prendre des risques de diversification en élevage, maraîchage ou production fruitière. De plus, la totalité de la production de canne est achetée par les usines sucrières ce qui constitue une garantie d’écoulement de la production pour l’agriculteur.

 



Voir les commentaires

  1. Ti coco dit :

    72% c’est pas mal, rien que pour ça j’irais bien au marché aujourd’hui.



Réagissez : un commentaire